top of page
  • Writer's picturechrist mitonini

5TH INTERGENERATIONAL RETREAT

Updated: Oct 19, 2023


The Republic of Congo hosts the African Women Leaders Network 5th Intergenerational Retreat




The African Women Leaders Network (herein under referred to as AWLN) hosted its 5th Intergenerational Retreat in Brazzaville, Republic of Congo, from the 21st of September to the 1st of October, 2023 under the patronage of H.E. Denis Sassou Nguesso. As we call attention to the AfCFTA in progression towards the Agenda 2063 and achieving “The Africa We Want”, the 5thIntergenerational Retreat (herein under referred to as IGR) provided a platform for Africa’s young and senior women to engage in meaningful dialogue as they navigated core themes and topics aligned with this year’s overarching theme: “Harnessing Africa's Young Women's Demographic Dividend towards an Effective Implementation of the AfCFTA.”

The mission of the AWLN is to increase representation of women in leadership positions in public and private sectors under its 6 pillars: Peace and Security; Governance & Political Participation; Financial Inclusion, Economic Development, Natural Resources & Mining; Agriculture, Rural-Blue Economy & Land; Social Mobilization; Youth & Emerging Leaders.


In line with the mission to advance women in decision-making, this gathering served as a pivotal platform for AWLN to manifest its commitment to fostering the inclusion of women in decision-making processes in line with Africa Agenda 2063 and the global 2030. It was within this context that AWLN aimed to facilitate an exploration of how to leverage the opportunities presented by the AfCFTA and the ensuing impact on sustainable development, governance, and peace across the African continent.


Several women leaders were in attendance including H.E. Ellen Johnson Sirleaf, Former President of Liberia; H.E. Sahle-Work Zewde, President of Ethiopia; H.E. Catherine Samba-Panza, Former President of the Central African Republic; H.E. Bineta Diop, AU Special Envoy on Women, Peace and Security; and H.E. Ines Nefer Ingani, Minister of Women’s Promotion and Integration in Development of the Republic of Congo.


Other participating members consisted of young and senior African women leaders from across Africa and beyond, AWLN Young Women’s Caucus, AWLN National Chapter members, AWLN Elders and Pioneers, and AWLN Congo National Chapter members and president, Mme Daniele Sassou Nguesso.


The highly anticipated three day event began with a meeting hosted by the AWLN Congo Chapter with an opening address given by AWLN Co-Convener and African Union Special Envoy on Women, Peace and Security, H.E. Bineta Diop. Citizens of the Republic of Congo joined IGR participants for The High-Level Official Opening which included Heads of States to address attendees.


President of Ethiopia, H.E. Sahle Work Zewde shared her views on the importance of women empowerment and equality through unified action towards a unified vision; as she stated that “You can’t win a match if half the team is on the bench!” The President of the Republic of Congo, H.E. Denis Sassou Nguesso addressed participants with encouraging messages reflecting on the importance of the role women play in the sustainability and development of Africa, leading by example by assigning leadership positions to women in his government.


Speakers distinguished the IGR as a valuable platform for women to learn and share experiences towards building a progressive and sustainable Africa. UN Secretary- General, H.E. Amina J. Mohammed encouraged senior women leaders to use the IGR platform to “bring together resolve of young women, with the experience of resilience of more time-tested leadership”.


Throughout the three-day event, young and senior women leaders unpacked fundamental themes and partook in panel discussions with high-level women leaders, and mentoring sessions and interactive dialogue and group discussions to address fundamental challenges and propose effective solutions that will unlock opportunities for women leaders to transform and propel Africa forward. Staying true to its purpose, the retreat exposed Africa’s young women to meaningful discussions and guidance towards finding solutions towards tackling issues that will impact their communities and the global landscape.


Senior leader and UN Special Envoy of the Horn of Africa, H.E. Hanna Tetteh emphasised the importance of solidarity and networking, and that “not only is the youth the future, but the youth is the present”. In line with this forward-looking perspective, the retreat aimed to expand on the existing national chapters, which already numbered 33 and counting, indicating a growing movement across the African continent. At the core of the retreat's impact was the launch of the AWLN platform, which is set to serve as a hub for connecting and empowering young African women beyond the retreat


What set the 5th IGR apart was its unique approach to problem-solving and true collaboration through intergenerational co-leadership and co-mentorship. Through group discussions, the voices of participants who were directly involved in on-the-ground efforts were amplified. This two-way exchange of ideas ensured that the recommendations generated during the event were not just theoretical but deeply grounded in the realities and facts faced by these leaders.


The diversity of attendees, representing a wide spectrum of professional backgrounds and countries of origin, provided a rich and broad perspective on the challenges at hand. It was through this diverse lens that the commonality of challenges across various countries became apparent, underscoring the significance of AWLN's role in addressing these shared obstacles.


The 5th IGR illustrated how AWLN, with its extensive reach across the continent and diaspora, was ideally positioned to tackle these challenges. This collaborative spirit and the concrete recommendations formed during these discussions further solidified AWLN's commitment to advancing the cause of women in leadership and the successful implementation of the AfCFTA.


The 5th Intergenerational Retreat sustained the opened door to foster relationships between young and senior women. Not only did it lay the foundation for connecting and empowering young African women through the AWLN platform, but it also significantly strengthened and expanded relationships between generations. The closing ceremony concluded the retreat with final words of encouragement shared by senior women leaders. AWLN Patron, H.E. Ellen Johnson Sirleaf reminded young African women to “be prepared, take charge wherever you can, speak up, and be ready for position.” This shared experience of wisdom and guidance from senior leaders not only strengthened the bonds between generations but also underscored the value of mentorship, highlighting the ongoing support that would continue to guide these young women as they embarked on their journeys beyond the retreat.


Issued by: African Women Leaders Network





Version Française


Le Réseau des Femmes Leaders Africaines (ci-après AWLN) a organisé sa 5ème Retraite Intergénérationnelle à Brazzaville, République du Congo, du 29 septembre au 1er octobre 2023 sous le patronage de S.E. Denis SASSOU NGUESSO. Alors que nous attirons l'attention sur la ZLECAf dans la progression vers l'Agenda 2063 et la réalisation de "l'Afrique que nous voulons", la 5ème Retraite Intergénérationnelle (ci-après dénommée IGR) a fourni une plateforme pour les jeunes femmes et les femmes âgées d'Afrique pour s'engager dans un dialogue significatif alors qu'elles exploraient des thématiques centrales et des sujets alignés sur le thème principal de cette année : "Exploiter le dividende démographique des jeunes femmes africaines pour une mise en œuvre efficace de la ZLECAf".


La mission de l'AWLN est d'augmenter la représentation des femmes aux postes de direction dans les secteurs public et privé dans le cadre de ses 6 piliers : Paix et sécurité ; Gouvernance et participation politique ; Inclusion financière, développement économique, ressources naturelles et minières ; Agriculture, économie rurale et foncière ; Mobilisation sociale ; Jeunesse et leaders émergents.


Conformément à la mission de faire progresser les femmes dans la prise de décision, ce rassemblement a servi de plateforme pivot à AWLN pour manifester son engagement à favoriser l'inclusion des femmes dans les processus de prise de décision concernant l'Agenda 2063 et 2030. C'est dans ce contexte qu'AWLN visait à faciliter une exploration de la façon de tirer parti des opportunités présentées par la ZLECAf et de l'impact qui en découle sur le développement durable, la gouvernance et la paix à travers le continent africain.


Plusieurs femmes dirigeantes étaient présentes, notamment S.E. Ellen Johnson Sirleaf, ancienne présidente du Liberia ; S.E. Sahle-Work Zewde, présidente de la République fédérale et démocratique d'Éthiopie ; S.E. Bineta Diop, envoyée spéciale de l'Union Africaine pour les femmes, la paix et la sécurité ; S.E. Catherine Samba-Panza, ancienne présidente de la République centrafricaine ; S.E. Ines Nefer Ingani, ministre de la promotion de la femme et de l'intégration dans le développement de la République du Congo.


Les autres membres participants étaient des femmes africaines leaders, jeunes et séniors, de toute l'Afrique et d'ailleurs, des membres du Caucus des jeunes femmes d'AWLN, des membres des sections nationales d'AWLN, des aînées et pionnières d'AWLN, des membres et de la présidente de la section nationale d'AWLN au Congo, Mme Danièle Sassou Nguesso.


L'événement très attendu de trois jours a commencé par une réunion organisée par la section congolaise du réseau AWLN, avec un discours d'ouverture prononcé par la co-présidente du réseau AWLN et l'envoyée spéciale de l'Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, S.E. Bineta Diop. Les citoyens de la République du Congo se sont joints aux participants de l'IGR pour l'ouverture officielle de haut niveau, au cours de laquelle des chefs d'État se sont adressés aux participants.


La présidente de l'Éthiopie, S.E. Sahle Work Zewde, a partagé son point de vue sur l'importance de l'autonomisation des femmes et de l'égalité par le biais d'une action unifiée en vue d'une vision unifiée ; elle a déclaré que "vous ne pouvez pas gagner un match si la moitié de l'équipe est sur le banc de touche". Le Président de la République du Congo, S.E. Denis Sassou Nguesso, a adressé aux participants des messages d'encouragement reflétant l'importance du rôle joué par les femmes dans la durabilité et le développement de l'Afrique, en montrant l'exemple en assignant des postes de direction aux femmes au sein de son gouvernement.


Les orateurs ont souligné que l'IGR était une plate-forme précieuse pour les femmes, leur permettant d'apprendre et de partager leurs expériences en vue de construire une Afrique progressiste et durable. La Secrétaire Générale des Nations Unies, S.E. Amina J. Mohammed, a encouragé les femmes dirigeantes à utiliser la plateforme de l'IGR pour "rassembler la détermination des jeunes femmes, avec l'expérience de la résilience d'un leadership qui a fait ses preuves".


Tout au long des trois jours de l'événement, des femmes leaders, jeunes et séniors, ont abordé des thèmes fondamentaux et ont participé à des discussions avec des femmes leaders de haut rang, à des séances de mentorat, à des dialogues interactifs et à des discussions de groupe afin de relever des défis fondamentaux et de proposer des solutions efficaces qui permettront aux femmes leaders de transformer et de propulser l'Afrique vers l'avant. Fidèle à son objectif, la retraite a permis aux jeunes femmes africaines de participer à des discussions significatives et de bénéficier de conseils pour trouver des solutions aux problèmes qui auront un impact sur leurs communautés et sur le paysage mondial.


Hanna Tetteh, haut responsable et envoyée spéciale des Nations unies pour la Corne de l'Afrique, a souligné l'importance de la solidarité et du travail en réseau, et a rappelé que "la jeunesse n'est pas seulement l'avenir, elle est aussi le présent". Conformément à cette perspective d'avenir, la retraite visait à développer les sections nationales existantes, qui sont déjà au nombre de 33, ce qui témoigne d'un mouvement croissant sur le continent africain. Au cœur de l'impact de la retraite se trouve le lancement de la plateforme AWLN, qui devrait servir de centre de connexion et d'autonomisation des jeunes femmes africaines au-delà de la retraite.


La 5e édition de l'IGR s'est distinguée par son approche unique de la résolution des problèmes et de la collaboration. Les discussions de groupe ont permis d'amplifier les voix des participants directement impliqués dans les efforts sur le terrain. Cet échange d'idées dans les deux sens a permis de s'assurer que les recommandations formulées au cours de l'événement n'étaient pas seulement théoriques, mais qu'elles étaient profondément ancrées dans les réalités et les faits auxquels sont confrontés ces dirigeants.


La diversité des participants, représentant un large éventail de milieux professionnels et de pays d'origine, a permis d'obtenir une perspective riche et large sur les défis à relever. C'est à travers ce prisme diversifié qu'est apparue la similitude des défis dans les différents pays, soulignant l'importance du rôle d'AWLN dans la résolution de ces obstacles communs.


Le 5ème IGR a illustré comment AWLN, avec sa portée étendue à travers le continent et la diaspora, était idéalement positionné pour relever ces défis. Cet esprit de collaboration et les recommandations concrètes formulées au cours de ces discussions ont encore renforcé l'engagement d'AWLN à faire progresser la cause des femmes dans le leadership et la mise en œuvre réussie de la ZLECAf.


La cinquième retraite intergénérationnelle a permis de favoriser les relations entre les jeunes femmes et les femmes âgées. Elle a non seulement jeté les bases de la connexion et de l'autonomisation des jeunes femmes africaines par le biais de la plateforme AWLN, mais elle a également renforcé et élargi de manière significative les relations entre les générations. La cérémonie de clôture a conclu la retraite par des mots d'encouragement partagés par des femmes dirigeantes de haut rang. La marraine d'AWLN, S.E. Ellen Johnson Sirleaf, a rappelé aux jeunes femmes africaines de "se préparer, de prendre les choses en main partout où elles le peuvent, de s'exprimer et d'être prêtes à prendre position". Cette expérience partagée de sagesse et de conseils de la part de dirigeantes chevronnées a non seulement renforcé les liens entre les générations, mais a également souligné la valeur du mentorat, en mettant en évidence le soutien permanent qui continuerait à guider ces jeunes femmes alors qu'elles s'embarquent dans leur voyage au-delà de la retraite.



Publié par : Réseau des Femmes Leaders Africaine









389 views0 comments

Comments


bottom of page